Carnets d'aventures GRÈCE Voyage

Il était une fois les Cyclades

Et si, pour ce premier article, nous vous faisions découvrir de petites îles nichées au milieu de la Mer d’Égée?

L’été dernier nous sommes partis quinze jours à la découverte des petites Cyclades. Ces dernières nous ont paru être un bon compromis pour découvrir une Grèce authentique, à l’abri du flot de touristes.

Alors embarquez avec nous, destination : la face cachée des Cyclades. 

Les îles grecques nous faisaient rêver, de par leur côté mystique, mais aussi et surtout de par leurs paysages; des criques toutes plus belles les unes que les autres, des chemins tous plus pittoresques, et des eaux toutes plus turquoises. 

Premier arrêt : Mykonos

Au départ de Lyon nous avons choisi de prendre un vol direction Mykonos. Même si cette destination ne nous faisait pas vraiment rêver, Mykonos est situé en plein coeur des Cyclades et son port relie la majorité des autres îles. Après une très courte nuit,  nous avons enfin pris la mer: direction Koufonissia.

Second arrêt : Koufonissia

Encore assez préservée des touristes, cette petite île est bordée de côtes sublimes et d’eaux turquoises, un vrai décor de carte postale, sur fond de calme et de tranquillité.  À notre sens: un avant goût du paradis.

Ce paradis à un prix. Après avoir pris deux bateaux et attendu de longues heures au port de Naxos nous débarquions au port de Chora sur l’île principale Pano Koufonissia. Chora est le seul et unique village de l’île. C’est d’ailleurs ici qui se trouve la trés grande majorité des offres de logements. Après quelques courses à l’unique supermarché du village, nous embarquions à nouveau, cette fois-ci à bord d’une caique direction la pointe sud de l’île et la plage de Pori, probablement l’une des plus belles de l’île. C’est d’ailleurs ici que nous passerons la nuit.

Voyage dans les Cyclades 
Ile de Koufonissi
Plage de Pori

Il est largement possible de faire du camping sauvage sur cette plage. Le mieux reste tout de même d’installer la tente une fois que le soleil s’est couché et de l’enlever assez tôt le matin. Vous pouvez aussi choisir de dormir à la belle étoile directement sur la plage, personne ne vous embêtera !

Non loin de la plage de Pori, se trouve également un endroit incroyable: la crique de Gala. Cette crique de galets vaut largement le détour et offre une eau d’un bleu limpide. Attention la descente pour y accéder est un peu technique, chaussez vous de bonnes baskets !

Voyage dans les Cyclades 
Ile de Koufonissia
Voyage dans les Cyclades 
Ile de Koufonissia
Crique de Gala

Après une nuit agitée en raison de la houle du Meltem, vent puissant soufflant pendant l’été sur toute la Mer d’Egée, et une baignade rapide, nous décidons de remballer tentes et sacs de couchage pour partir à pied à la découverte de cette île. Le sentier pour rejoindre le port de Chora vous prendra environ 1h30, mais ce dernier est jalonné de nombreuses criques et piscines naturelles qui bordent les côtes.

En réalité, Koufonissia est composée de trois îlots. Kéros le plus petit, inhabité et inaccessible en raison des recherches archéologiques qui y sont menées. Pano le plus grand et le plus peuplé, puisque 300 habitants y vivent toute l’année. Et enfin, Kato le troisième îlot quasiment désert mais très connu des free campeurs qui viennent y passer leurs vacances en toute simplicité. Pour se rendre à Kato Koufonissi, une caique vous mènera jusqu’à la plage de sable noir de Néro. Nous avons choisi de ne pas camper sur cette plage, mais un peu plus loin sur une autre plage quasi-déserte.

Afin de profiter pleinement de ce petit îlot, nous vous conseillons d’emprunter le sentier de randonnée de 13 km qui traverse dans toute sa longueur l’îlot. Cette randonnée d’une durée de 4h environ vous fera découvrir l’ancienne ferme de Lolantinis, peuplée de chèvres, des chemins de cèdres et de phrygana, mais aussi la taverne de Venetsanos, l’endroit parfait pour prendre un verre. Vous pourrez ensuite récupérer la caique sur la baie de Panaghia afin de retourner sur l’île principale de Pano.

Voyage dans les Cyclades 
Ile de Koufonissi
Kato Kouffonissi

Troisième arrêt : Iraklia

Vous cherchez une île calme et peu touristique ? Ne vous y trompez pas, c’est à Iraklia qu’il faut vous rendre. L’atmosphère y est douce et le temps comme suspendu.

Après une arrivée de nuit au port d’Iraklia, nous avons marché un kilomètre afin de rejoindre la principale plage de l’île : la plage de Livadi. Nous avons choisi d’y planter notre tente pour la nuit. Cette plage est très connue des free campeurs, vous ne serez donc probablement pas seuls.

À notre réveil nous décidons d’arpenter l’île à pied, direction la grotte d’Aghios Ionnis. Avant d’atteindre cette grotte il faut d’abord se rendre au hameau de Panagia puis emprunter un sentier de randonnée qui vous prendra environ 2 heures de marche. Vous pouvez ensuite poursuivre le chemin randonnée et profiter d’un point de vue absolument époustouflant à 250 mètres d’altitude.

Voyage dans les Cyclades 
Ile d'Iraklia
Voyage dans les Cyclades 
Ile d'Iraklia
Iraklia

En effet, le paysage est spectaculaire, entre falaises d’un côté, mer à perte de vue et crique de l’autre côté. Sur la gauche, se trouve la plage de la baie d’Alima, accessible uniquement par bateau. Mais n’ayant peur de rien, nous décidons de désescalader la montagne afin d’accéder à cet endroit paradisiaque. Bien évidemment, la bateau reste le moyen le plus sûr pour s’y rendre. Ce dernier part du port d’Iraklia tous les jours en été aux alentours de 10h et rentre vers 15h. Si vous êtes équipés de masques et tubas n’hésitez pas à plonger dans ces eaux cristallines, vous pourriez tomber sur l’épave d’un avion allemand datant de la Seconde Guerre mondiale.

Voyage dans les Cyclades 
Ile d'Iraklia
Voyage dans les Cyclades 
Ile d'Iraklia
Baie d’Alima – Iraklia

Nous sommes restés là toute la fin de journée à profiter de la douceur de l’eau et de la chaleur du soleil. Un moment de repos avant de reprendre la route demain, ou plutôt la mer direction…

Quatrième arrêt : Schinoussa

Pour finir en beauté cette découverte des petites Cyclades, nous avons choisi de nous rendre sur l’île de Schinoussa. Avec ses 8,5 km2 et ses 200 habitants, Schinoussa est délaissée des touristes, pour notre plus grand bonheur … Cette île se découvre à pied, et parmi les quinze criques dont dispose l’île, toutes sont accessibles à pied. Nous avons débarqués au port de l’île, Mersini, où se trouve de petits commerces, et restaurants typiques. Après une douche rapide sur le port nous sommes partis à la découverte de cette île qui allait nous réserver bien des surprises. Nous avons d’abord marché jusqu’au bourg principal, Chora, relié au port par une route. Après quinze bonnes minutes de marche, qui paraissent une éternité avec les sacs sur le dos en plein cagnard, nous sommes arrivés sur la plage de Livadi.

Voyage dans les Cyclades 
Ile de Schinoussa
Chora

Nous avons décidé d’y rester trois jours. Ce fut trois jours calmes et reposants, trois jours hors du temps. Pour se réapprovisionner, le village de Chora dispose de plusieurs restaurants et d’une épicerie.

Cinquième arrêt : Amorgos

Amorgos est probablement la plus orientale des Cyclades puisqu’elle fait le lien avec les îles du Dodécanèse, c’est à dire les iles proches des côtes turques. Les français ont largement investis l’île et il n’est pas improbable que vous entendiez parler français un peu partout autour de vous. C’est d’ailleurs ici que Luc Besson tourna le célèbre Grand Bleu en 1987.

Voyage dans les Cyclades 
Ile d'Amorgos
Katapola

Cette île volcanique et montagneuse offre aussi bien des paysages spectaculaires de montagnes plongeant dans les eaux cristallines que de petits villages encore préservés. Si vous choisissez de troquer les palmes contre les chaussures de randonnée, vous ne serez pas déçus par le sentiers parfaitement adaptés à la marche.

Voyage dans les Cyclades 
Ile d'Amorgos
Voyage dans les Cyclades 
Ile d'Amorgos
Chora

Notre coup de coeur fut tout de même le Monastère de la Panaghia Chozoviotissa, fondé au 11ème siècle. Il domine largement la mer. Ce spectacle saisissant est un incontournable de l’île. Vous pouvez vous y rendre aussi bien à pied qu’en voiture. Nous avons choisi de nous y rendre à pied, et la montée, quoiqu’un peu sportive, est remplie de charmes. Même si l’endroit est encore habité par des moines orthodoxes, il est possible de le visiter (en se couvrant les bras et les jambes). En tout honnêteté, la seule vue de ce spectacle architectural nous comblait déjà largement de bonheur. On s’est sentis privilégiés de pouvoir admirer ce monastère millénaire, rempli d’histoire, suspendu sur une falaise abrupte 300 mètres au dessus de la mer.

Voyage dans les Cyclades 
Ile d'Amorgos
Voyage dans les Cyclades 
Ile d'Amorgos
Monastère de la Panaghia Chozoviotissa

Après la visite, n’hésitez pas à vous rendre à la plage d’Agia Anna au pied du monastère pour revivre les scènes mythiques du Grand Bleu.

Nous avons passé plusieurs jours sur cette île, à en découvrir les recoins, à en arpenter les sentiers. Nous avons choisi de dormir au camping de Katapola, le premier port au sud de l’île. C’est ici que débarquent les ferry. La vie y est douce et tranquille. N’hésitez pas à explorer les environs, vous risquez d’être surpris par la quiétude qui y règne, et ce même en plein mois d’aout. Le soir, les ruelles du port s’animent et le coucher du soleil y est juste époustouflant. Amorgos est une île pleine de surprises, et ce fut sans conteste l’un de nos coup de coeur.

Voyage dans les Cyclades 
Ile d'Amorgos
Voyage dans les Cyclades 
Ile d'Amorgos
Coucher de soleil au port de Katapola

Alors nous vous souhaitons un très bon voyage dans les Cyclades. N’hésitez pas laisser un petit commentaire, retours d’expériences, avis… Tout nous intéresse ! 🙂

Vous avez prévu de vous rendre à Santorin ? Pas de souci! Nous avons écrit un article sur La Belle Santorin, allez y jeter un coup d’oeil !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *