Carnets d'aventures GRÈCE Voyage

La Belle Santorin

La dernière étape de notre voyage ne fut autre que la très célèbre île de Santorin. Cette dernière est mondialement connue, et des milliers de curieux viennent s’y presser chaque année. Piqués de curiosité, nous avons décidé, nous aussi , de nous y rendre pour une petite escale de quelques jours.

Tout d’abord, l’arrivée par bateau nous a laissé un souvenir inoubliable. Face à la proue du bateau se dresse une falaise de cendres avec au sommet, la blancheur des villages. Une image qui restera longtemps gravée dans nos mémoires.

Nous avons choisi de loger à Imerovigli, une petite ville en bordure de mer un peu moins touristique que la célèbre Oia. Les logements sont généralement moins chers en dehors de la ville principale et il est très facile de se déplacer sur l’île en transports en commun, scooter ou voiture. Autant dire que nous n’avons pas été déçus de notre choix. Arrivés de nuit, nous avons été charmés par la vue époustouflante et par toutes ces lumières.

Le lendemain nous avons décidé d’effectuer une randonnée allant de Fira jusqu’à Oia. Celle-ci longe la côte et offre une très beau panorama sur les falaises rocheuses de Santorin. De plus, les sentiers de randonnée sont peu empruntés par les touristes. Santorin est la seule île des Cyclades d’origine volcanique, ce point étant très important puisque c’est cela qui fait qu’elle ne ressemble à aucune autre. Sa géologie témoigne d’une des plus violentes éruptions de ces 10 000 dernières années. Après cet épisode de l’histoire, l’île ne formait plus qu’un croissant de lune, alors qu’elle était auparavant ronde, laissant ainsi apparaitre une caldeira majestueuse. Lors de la randonnée, vous pourrez apercevoir les couches de scories et de cendres.

Pour la petite anecdote, il n’est pas rare encore aujourd’hui que Santorin connaisse des secousses plus ou moins graves. Suite à un séisme en 1956, l’île c’était même complètement dépeuplée! L’avènement du tourisme a ensuite inversé la tendance.

Il est également possible d’effectuer la randonnée dans le sens inverse, d’Oia à Fira. Fira est une petite bourgade pleine d’agitation et bruyante, elle ne présente pas d’intérêt particulier mais le chemin pour s’y rendre est superbe.

Oia, quand à elle, est largement connue dans le monde entier pour ses maisons troglodytes et ses églises perchées au dessus de la caldeira. Longtemps Oia a su échapper au tourisme mais ce n’est clairement plus le cas aujourd’hui. La rue principale aligne restaurants, boutiques et bars et en plein mois d’aout les rues sont littéralement envahies de touristes.

Le mieux reste finalement de se promener au gré de ses envies et des rencontres et de ne surtout pas hésiter à sortir des sentiers battus.

Même si Santorin n’a pas été notre coup de coeur lors de ce voyage en Grèce, elle nous a laissé un souvenir impérissable. Malgré la beauté des paysages, il est important de savoir que le tourisme de masse menace aujourd’hui l’île, l’eau se faisant de plus en plus rare et les prix dépassant toute mesure en période estivale. Nous concernant, nous avons payé pas moins de 300 euros pour seulement trois nuits d’hôtel (sans petit déjeuner compris). La sur-fréquentation estivale peut parfois gâcher le paysage. Toutefois, le spectacle de l’île a de quoi faire tout oublier.

Un petit conseil si vous souhaitez pleinement profiter de l’île, levez vous tôt! Ou partez hors saison. Parait-il que le mois de février est une très bonne période pour se rendre à Santorin.

Et vous, êtes vous déjà allés à Santorin? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire pour nous faire part de vos impressions sur cette destination. on a hâte de vous lire 🙂

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. […] avez prévu de vous rendre à Santorin ? Pas de souci! Nous avons écrit un article sur La Belle Santorin, allez y jeter un coup d’oeil […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *